Le programme fauche du CRZ de Dahra

faucheuse

« Utilisation du matériel de fauche comme solution alternative à la lutte préventive contre les feux de brousse au Sénégal ». Face au fléau des feux de brousse, le CRZ de Dahra a su identifier les leviers techniques permettant à la fois de se prémunir et de préserver les ressources pastorales. C’est ainsi qu’il a pris l’option de mettre en place un programme de constitution de réserves fourragères à la sortie de chaque hivernage. Il s 'agit de mettre en place, dès le mois de septembre de chaque année, un planning de fauche mécanique sur le tapis herbacé suivie de la mise en botte du foin coupé. Objectifs du programme de fauche du CRZ.

L’objectif général du programme est de sécuriser l’alimentation du bétail par un système de fauche et de bottelage permettant de stocker de grandes quantités de foin de qualité supérieure tout en limitant la propagation d’éventuels feux de brousse et leurs conséquences sur l’environnement.

Les objectifs spécifiques sont :

  • la disponibilité et le stockage de grandes quantités de foin de bonne qualité permettant d’être à l’abri du déficit fourrager caractéristique de la zone en saison sèche ;
  • la réduction des pertes de poids saisonnières que subissent les animaux au cours de la saison sèche et l’amélioration des productions ;
  • la lutte contre les mortalités dues aux graves problèmes nutritionnels liés au déficit fourrager ;
  • l’appui aux éleveurs de Dahra et environs en mettant à leur disposition des bottes de foins à moindres coûts pendant la soudure de foins;
  • la lutte contre la dégradation des ressources alimentaires découlant des effets néfastes de feux de brousse sur le milieu ;
  • l’amélioration des recettes du CRZ par la commercialisation d‘une bonne partie de la production.

Impacts du programme de fauche

  • La disponibilité de grandes quantités de fourrages de bonne qualité utilisable pour
    l’alimentation du bétail ;
  • La réduction des pertes en biomasse et autres matières organiques et minérales ;
  • La réduction des pertes de poids et des mortalités pendant la période de soudure et par conséquent les pertes de production ;
  • L’amoindrissement des pertes économiques subies par les éleveurs pendant la saison sèche ;
  • la tranquilisation des éleveurs à qui la disponibilité des stocks de foin permet d’être à l’abri du déficit fourrage, contrainte majeure de l’élevage dans la zone ;
  • La forte baisse des risques de feux de brousse dans les espaces fauchés qui deviennent en quelque sorte des pare-feux de part et d’autres ;
  • La préservation du biotope et de la biocénose dans les écosystèmes pastoraux ;
  • La disponibilité de fourrager en saison sèche incite des initiatives de stabulation et de semi intensification ; aujourd’hui, le CRZ est incapable de satisfaire la demande en bottes de foins émanant non seulement des éleveurs de la zone mais aussi, de fermiers des régions de Dakar, Kaolack, Saint Louis, Louga et Diourbel ;
  • L’investissement dans un programme de fauche est une activité assez rentable et constitue une source sûre de génération de recettes.